call 01 73 43 43 43

L'Agence du Voyage sur Mesure

Décalage horaire île de la Réunion

  • decalage-horaire-la-reunion
Décalage horaire île de la Réunion

Pour bien préparer son voyage à l’île de la Réunion, vous devez prendre en compte son décalage horaire. Avec 11 heures de vol, vous pourriez penser que le décalage horaire est important.

Détrompez-vous, même si le décalage horaire entre la France metropolitaine et la Réunion est bel et bien existant, il ne dépasse pas 3 heures. Bonne nouvelle pour celles et ceux qui préfèrent éviter le jet lag pendant leurs vacances.

Que nous soyons en été ou en hiver, l’heure ne change pas à la Réunion. Mais étant donné que la métropole quant à elle observe un passage à l’heure d’été, cela implique le changement supplémentaire pour le décalage horaire avec la Réunion, par conséquence. Mais ne vous inquiétez pas, le calcul n’est pas très compliqué.

La Réunion règle son horloge sur GMT+4. La France métropolitaine est dans GMT+1. Pour un calcul plus simple, il convient de considérer l'heure légale propre à chaque zone géographique. 

Pendant l’hiver de fin octobre à fin mars, la Réunion a une avance de 3 heures. Lorsqu’il est 13h à la Réunion, il est 10h à Paris (+3) 

En été, de début avril à octobre,  avec le passage en heure d’été en France métropolitaine, il n'y a plus que 2 heures de décalage. Ainsi, quand il est 13h à la Réunion, il est 11h à Paris (+2). 

Pour résumer, même si 11h de vol séparent l’île de la Réunion de la métropole, le décalage horaire reste faible. Situées respectivement sur le fuseau horaire UTC+1 et UTC+4, la France métropolitaine et l’île de la Réunion ont seulement 2 ou 3 heures de décalage horaire, selon la période de l’année.

 

Le guide de voyage île de la Réunion

Quelques conseils et informations partiques pour préparer votre voyage à la Réunion. Formalités d’entrées, temps de vol, santé, décalage horaire, sécurité, langue, climat, nourriture locale, déplacements et autres informations utiles.

Guide de voyage la Réunion

Les avis de nos voyageurs