La cuisine vietnamienne PhĂ´

La cuisine vietnamienne

Asie Vietnam Que voir ? Que faire ? il y a 1 mois21 jours 6 min
Ecrit par
Equipe Meltour

Fine, lĂ©gère, diĂ©tĂ©tique, peu chère et très variĂ©e, la cuisine vietnamienne est un rĂ©gal pour les papilles. Servie en pleine rue, simple de premier abord, elle obĂ©it en rĂ©alitĂ© Ă  des règles très subtiles et s’avère d’une richesse incroyable, nĂ©e d’un important mĂ©tissage culturel. A vos baguettes !

La cuisine vietnamienne fruits tropicaux

A chaque région ses saveurs

La cuisine vietnamienne et ses spécialités sont très différentes selon les régions. Au nord, dans la région du Tonkin, on apprécie les saveurs délicates et un peu aigre-douce auxquelles on associe les herbes aromatiques, le citron vert le kumquat pour relever les plats. Le centre, lui, se distingue par ses notes pimentées et salées (héritage de la méthode de conservation ancestrale par le sel) agrémentées de nombreuses épices, de poivre et d’ail. Au sud, les goûts se font plus tropicaux (papaye, durian, banane, mangue, goyave, fruit du dragon…) et beaucoup plus sucrés. Ici, le lait de coco est roi.

La cuisine vietnamienne Pho

Les fondements de la cuisine vietnamienne

Au Vietnam, la gastronomie s’appuie sur 2 piliers importants : le principe du yin et du yang et la base de 5 Ă©lĂ©ments. Les vietnamiens considèrent en effet que dans un plat, 5 goĂ»ts (pimentĂ©, acide, sucre, amer, salĂ©) et 5 textures (croustillant, mou, moelleux, craquant, soyeux) doivent systĂ©matiquement ĂŞtre prĂ©sents. De mĂŞme, le yin, principe fĂ©minin associĂ© Ă  la fraĂ®cheur et le yang, principe masculin associĂ© Ă  la chaleur, doivent trouver leur Ă©quilibre dans chaque prĂ©paration. Un plat de fruits de mer (yin) sera, par exemple relevĂ© de gingembre (yang) !

La cuisine vietnamienne Phô et Bánh xèo

Les 8 incontournables

  • Nuoc-mam : cette sauce composĂ©e de jus de poisson fermentĂ© et de saumure est omniprĂ©sente dans la cuisine vietnamienne. Il en existe plus de 100 dĂ©clinaisons !
  • PhĂ´ : LE plat national vietnamien se compose d’un bouillon Ă  base de d’os Ă  moelle agrĂ©mentĂ© de nouilles de riz, de bĹ“uf (il existe aussi des variantes au poulet, aux crevettes…), d’herbes fraĂ®ches, de piment et de citron vert. Apparu au dĂ©but du XXe s., ce plat serait nĂ© du brassage franco-vietnamien et s’inspirerait de notre pot au feu national. Les vietnamiens savourent volontiers le phĂ´ (prononcĂ© « feu Â») au petit-dĂ©jeuner car il est rĂ©putĂ© pour Ă©veiller le corps, le rĂ©chauffer et le nourrir substantiellement.
  • BĂşn cha : typique du nord, cette grillade de poitrine et de boulettes de porc est servie avec des nouilles de riz (bĂşn), des herbes aromatiques et des lĂ©gumes marinĂ©s.
  • Bánh xèo : crĂŞpe rĂ©alisĂ©e Ă  partir de farine de riz et de curcuma, pliĂ©e en deux, et garnie de viande de porc en tranche ou hachĂ©e, de crevettes, de graines et de germes de soja.
  • Nem rán (ou Cha giò) : prĂ©parĂ©s Ă  base de galettes de riz frites, les nems vietnamiens s’apprĂ©cient farcis avec de la viande de porc hachĂ©, des crevettes et du crabe.
  • Bánh mì : LE sandwich vietnamien, bien qu’originaire du sud, se trouve dans tout le pays. Il se compose de pain rempli soit de tranches de porc grillĂ©, d’œufs, de pâtĂ© ou de fromage (parfois plusieurs ingrĂ©dients en mĂŞme) auxquels sont ajoutĂ©s des carottes, de la papaye verte marinĂ©e et de la coriandre.
  • BĂşn Bò Hue : bien connu des aficionados de cuisine asiatique, le bo bun, spĂ©cialitĂ© de la ville de Hue, rassemble des pâtes de riz et du bĹ“uf mĂ©langĂ© dans un savoureux bouillon agrĂ©mentĂ© de citronnelle, de concombre, d’oignons, de fleur de bananier, d’herbes aromatiques et de mam ruoc (pâte de crevettes).
  • CĂ  phĂŞ : si le thĂ© est très prĂ©sent au Vietnam, le cafĂ© est Ă©galement très consommĂ© (le pays est le 1e producteur mondial de robusta). ConsommĂ© chaud, glacĂ© ou accompagnĂ© de lait concentrĂ©, il se prĂ©pare via des cafetières individuelles constituĂ©es d’un petit rĂ©cipient en mĂ©tal avec un filtre que l’on pose sur sa tasse. Pour une expĂ©rience unique, tentez le CĂ  phĂŞ Trung (ou cafĂ© Ă  l’œuf), une spĂ©cialitĂ© d’HanoĂŻ, dont l’onctuositĂ© rappelle les saveurs du cappuccino et du tiramisu !

Ă€ savoir

La cuisine vietnamienne est essentiellement une cuisine de rue. Elle reflète la diversité culturelle, ethnique ainsi que le mode de vie des habitants, souvent pressés qui ne s’arrêtent que quelques minutes d’échoppes en échoppes pour avaler un plat. Ici, il est rare que l’on cuisine chez soi, alors du matin au soir (6h-minuit), les commerces de rue font le plein dans un tourbillon incessant et animé. Si l’on souhaite prendre un peu plus de temps, on prend place autour de petites tables basses, assis sur de minuscules tabourets en plastique.


Les saveurs de la cuisine vietnamienne ont aiguisĂ© votre appĂ©tit pour dĂ©couvrir le « Dragon de l’Asie Â» ? N’hĂ©sitez Ă  pas contacter Einat, notre conseillère Vietnam. Ensemble, vous prendrez le temps de crĂ©er LE voyage qui vous ressemble entre plaisir gastronomique et touristique.


Tout savoir sur l’agence Meltour, spécialiste du voyage sur mesure.

Nos créations de voyage au Vietnam

La cuisine vietnamienne légumes sautés

Envie d'en savoir plus sur le Vietnam

Idées de circuits, lieux incontournables, meilleures périodes, informations pratiques, avis de voyageurs…

Nous appeler

Nous Ă©crire